DENOMINATION D'EQUIPEMENTS PUBLICS : LA COMMUNE DE LOUGA REAGIT SUITE A L’ARTICLE PARU CE 1er JANVIER 2019 DANS LE JOURNAL EN LIGNE lg8tv.com

Gscom Team 07/01/2019 11:35:31 Société
DENOMINATION D'EQUIPEMENTS PUBLICS : LA COMMUNE DE LOUGA REAGIT SUITE A L’ARTICLE PARU CE 1er JANVIER 2019 DANS LE JOURNAL EN LIGNE lg8tv.com

A l'occasion de sa réunion du 29 décembre 2018 consacrée au vote du budget, le conseil municipal de Louga, sur proposition du maire, a également délibéré sur la dénomination de trois équipements publics. Ces équipements font partie du vaste programme de travaux entamé depuis 2015 et qui a pour objectif le développement de l’économie locale et l’amélioration du cadre de vie.

Compte tenu de l’avancement de ces projets structurants pour la ville, le maire a proposé de procéder dès à présent à leur dénomination et sur cette base, un consensus fort s'est dégagé rapidement au sein du conseil municipal qui comporte pourtant une grande diversité de sensibilités. Ainsi donc :

- Le Centre socio-collectif El hadj Mbol Seck va constituer un carrefour de production et d’échanges, ainsi qu’une vitrine locale de l’activité associative et culturelle ;

- La Place civique El hadj Mansour Bouna Ndiaye va redynamiser le centre-ville et requalifier son visage avec un impact culturel et social favorisant la vie collective ;

- L’Hôtel de Ville El hadj Djily Mbaye va accueillir les séances du conseil municipal, les bureaux des maires et de l’administration communale, en vue de répondre aux besoins de la population.

Chacune de ces entités conserve, par ailleurs, son nom d'usage, à savoir : centre socio-collectif, place civique, hôtel de ville.

A la suite de ces décisions, le journal en ligne lg8tv.com a publié, le 1er janvier 2019, une réaction intitulée : « Plus grosse bourde de Moustapha Diop en 2018 ». S'agissant notamment de la dénomination de l’hôtel de ville, l'auteur de l'article écrit : « A la lumière de la loi et des usages, c'est bien la première fois dans l’histoire du monde qu’une institution républicaine porte le nom d'un individu, si illustre fut-il. Est-ce légal ?  Sur la base de quel texte les conseillers peuvent-ils décider de donner le nom de l’hôtel de ville à un homme ». Plus loin, il ajoute : « Djily Mbaye mérite sans doute d’être le parrain de plusieurs sites et édifices mais, en tant que musulman, érudit de surcroît, il n’aurait pas aimé que son nom soit associé à des questions terrestres et terre à terre. Il n’aurait même pas apprécié que lui soit dédiée une stèle, à plus forte raison que son nom soit associé à un édifice public à caractère politique ».

Ces affirmations ne sont nullement fondées et il est irresponsable et regrettable que de telles allégations, dont on perçoit bien les motivations subjectives, soient colportées par un média, à grand renfort d'un titre irrespectueux et provocateur vis-à-vis du maire de la commune de Louga.

En effet, tout le monde peut faire le constat de l’existence dans de nombreux pays, de palais présidentiels, de sièges de gouvernement ou de parlement, de ministères, de mairies et même de villes baptisés du nom de personnalités. Ensuite, dans ce domaine, l'usage quasi universellement admis est que la dénomination des voies, places et bâtiments communaux est laissée au libre choix du conseil municipal dont la délibération est exécutoire par elle-même.

Est-ce légal ? Oui assurément, au vu de l’article 102 de la Constitution qui stipule que « les collectivités territoriales s'administrent librement par des assemblées élues », ainsi que de l’article 81 du Code Général des Collectivités Territoriales qui dit que « le conseil municipal règle par ses délibérations les affaires de la commune ». L’essentiel pour le conseil municipal est de faire attention à ce que sa délibération sur la dénomination ne soit pas de nature à provoquer des troubles à l'ordre public, à heurter la sensibilité des personnes ou à porter atteinte à l’image de la ville.

Concernant le choix porté sur El hadj Djily Mbaye, ce que l'auteur de l’article a écrit sur ses mérites suffit amplement comme argument. Il est cependant utile de préciser que la mairie n'est pas « un édifice public à caractère politique ». La mairie est plutôt une administration sous l’autorité de l’exécutif de la commune et dont la mission est de satisfaire aux besoins de la population locale. En outre, El hadj Djily Mbaye ne s'est jamais détourné des affaires terrestres comme l'article semble l'affirmer. Au contraire, en plus d’être un marabout, il a donné l’exemple d'un homme moderne, soucieux du développement économique et social de sa localité et de son pays. C’est cet aspect multidimensionnel de l'homme qui nous a valu ce magnifique palais qui porte son nom et qui fait notre fierté. Sans compter la cité Bagdad, les routes, le lycée Malick Sall, l’hôpital régional, la caserne de gendarmerie, la Sotexka, la Spia et ses innombrables œuvres sociales et religieuses.

En adoptant ces dénominations, le conseil municipal a voulu agir comme témoin de l'histoire et véhicule la mémoire. Son objectif est d'engager auprès des populations un processus pédagogique, de réflexion civique en donnant comme exemple ces trois personnalités qui, par leur rayonnement dans la sphère publique, ont apporté une contribution exceptionnelle, chacun dans son domaine, au développement de notre commune.

Il est temps que nous comprenions qu’aujourd’hui, dans notre pays, on assiste à un véritable système de mise en concurrence entre les communes. Et dans cette bataille, l’amélioration de notre image devient une arme déterminante pour obtenir les moyens nécessaires au financement de notre développement. A ce titre, on note que les critères objectifs, techniques ne sont pas les seuls à devoir être pris en compte. L'image que les gens de l’extérieur ont de la situation de notre commune dépend aussi en grande partie de l'image que nous leur renvoyons de notre exécutif communal. C’est pourquoi, au-delà de son rôle d’information, la presse locale doit aider la ville à constituer une entité en cultivant une image fédératrice qui pousse les habitants à s'impliquer et à avoir un sentiment communautaire.

Photography

Dans la même catégorie

    Mauvais           Bon

Commentaires(1) :

Guadalupe Posté il y'a 24 jours

I could not resist commenting. Very well written! Thank you for the good writeup. It in fact was a amusement account it. Look advanced to far added agreeable from you! However, how could we communicate? I’ve been browsing online more than 2 hours today, yet I never found any interesting article like yours. It’s pretty worth enough for me. Personally, if all site owners and bloggers made good content as you did, the web will be a lot more useful than ever before. http://Cspan.org.