Motos Tricycles : Un projet de l’etat du Sénégal en phase pilote à Louga après Thies et Kaffrine

Gscom Team 13/03/2019 20:23:43 Economie
Motos Tricycles : Un projet de l’etat du Sénégal en phase pilote à Louga après Thies et Kaffrine

600 TRICYCLES SERONT INJECTES DANS LE TRANSPORT URBAIN A PARTIR DE JANVIER

Dépuis janvier 2018, 600 tricycles sont injectés dans le transport urbain au niveau de 12 régions du Sénégal à raison de 50 engins par région. Il s’agit d’un nouveau projet qui entre dans le cadre de la recherche de mesures sécuritaires pour encadrer ce mode de transport, indexé jusqu’ici dans les nombreux accidents de la circulation. La signature de convention entre le manager, la fédération des conducteurs de jakartas et l’Etat du Sénégal a eu lieu hier à thiès.

L’utilisation des motos jakartas dans le système de transport pose un véritable problème de sécurité. D’après les statistiques en effet, les motos jakartas sont impliquées dans 75% des cas d’accident en milieu urbain. C’est pour inverser cette tendance que la date butoir du 31 octobre a été fixée pour que tous les conducteurs soient en règle avec les règles administratives dont le respect scrupuleux constitue un pas important vers la sécurité. Aujourd’hui, un délai supplémentaire de deux mois a été accordé aux conducteurs pour être en règle avec ces normes. En attendant, un autre projet est déroulé, toujours dans le cadre de la recherche d’un maximum de sécurité autour du transport urbain. C’est ainsi qu’à partir de janvier 2018, 600 tricycles seront injectés dans le transport urbain. Selon Mamadou Clédor Fall, administrateur principal de la société Diarra Sarl et manager général de la fédération nationale de conducteurs de vélos taxis jakartas, la mise en circulation des 50 tricycles concerne la phase test du projet, qui sera déroulé dans 12 régions. C’est ainsi que 600 tricycles seront déployés dans ces 12 régions à raison de 50 par région. La convention entre le manager, la fédération et l’Etat du Sénégal a été signée hier à Thiès en présence des différentes parties.

Avec ce système note Mamadou Clédor Fall, le Sénégal s’inspire du modèle Nigérian qui a donné des résultats satisfaisants et actuellement un département a même été créé dans ce pays pour s’occuper exclusivement des tricycles. « C’est heureux de constater que l’Etat du Sénégal accompagne la fédération dans le cadre de ce noble projet, qui consiste à aller des deux roues aux tricycles. A l’en croire ce système va davantage ce mode de transport et les tricycles peuvent transporter les personnes âgées et même participer à l’évacuation des malades. D’après lui, tout l’encadrement nécessaire sera apporté aux conducteurs de tricycles, avec l’appui du gouvernement du Sénégal.

De l’avis de Mamadou Clédor Fall, le monde des motos jakartas est grand pourvoyeur d’emplois. Et avec les 155.000 conducteurs prévus dans le cadre du projet, le nombre d’emplois va s’accroître d’autant que des mécaniciens et des fabricants de bâches pour couvrir les tricycles seront formés pour accompagner le processus.

Pour Assane Djigal chargé de communication de l’association des conducteurs de motos jakartas de Thiès et de la fédération nationale des conducteurs de vélos taxis du Sénégal, cette nouvelle donne est rendue possible par un partenaire stratégique qui s’investit beaucoup sur la sécurité des conducteurs de moto jakarats, en l’occurrence Amadou Clédor Fall de Diarra Sarl. En il a déjà doté les conducteurs de casques, de gilets et permis l’acquisition de titres d’assurance. Et avec ce projet dit-il, un nouveau pas va être franchi, ce qui va à coup sûr renforcer la sécurité des conducteurs et des usagers. Selon lui, les conducteurs adhèrent à cette perspective qui renforce les aspects sécuritaires, qui constituent une préoccupation majeure des pouvoirs publics. Il s’y ajoute que les tricycles vont d’ailleurs permettre d’accroître la clientèle car jusqu’ici il y a des catégories de personnes qui ne peuvent pas emprunter ce genre de transport. L’Etat, à travers la société Diarra Sarl, entend ainsi moderniser ce secteur et créer des emplois durables et féconds. Il est heureux de constater selon la fédération, que les actions de Diarra sarl et son directeur général Mamadou Clédor Fall ont permis au ministre Abdoulaye Diop, ministre de l'emploi, de l'insertion professionnelle et de l'intensification de la main d'oeuvre de soutenir cette tranche de la jeunesse à vivre mieux et bien. Le Sénégal à travers le Plan Sénégal Emergent (Pse) s'est donné les moyens de subventionner ces tricycles en impliquant tous les acteurs et la venue de ces tricycles va permettre de diminuer drastiquement les accidents routiers.

 

Article de Seneplus du 02 Novembre 2017 ( https://www.seneplus.com/societe/600-tricycles-seront-injectes-dans-le-transport-urbain-partir-de) 

Photography

Dans la même catégorie

0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu

    Mauvais           Bon